Immobilier : investir dans de l'ancien ou du neuf ?

Si la loi Pinel s’applique aux deux formes d’investissement, les logements neufs et les logements anciens ont leurs propres avantages et inconvénients. Comment ne pas se tromper et bien choisir son investissement ?


Choisir un bien immobilier neuf

Investir dans de l’immobilier neuf offre un avantage conséquent par rapport à un bien ancien : il est rarement nécessaire d’effectuer des travaux dans le bien dès l’achat, ce qui vous évite des frais supplémentaires. Généralement, les normes de sécurité et d’économies d’énergie les plus récentes sont à jour dans les immeubles neufs ; et le logement dispose d’une garantie biennale et décennale.

Au niveau de la rentabilité du bien, les logements neufs se louent souvent plus chers que les logements anciens, car ils disposent de plus d’atouts : balcon, terrasse, garage, place de parking… autant d’éléments à mettre en valeur auprès de vos futurs locataires. Par ailleurs, vos frais de notaires seront réduits (2 à 3%) et vous serez exonérés de la taxe foncière durant les deux premières années.

Si vous optez pour un logement neuf et meublé, vous bénéficiez de la loi Censi-Bouvard qui octroie une remise d’impôts de 11% du prix du bien, répartie sur 9 ans. De plus, vos revenus ne seront taxés qu’à 50%.

Concernant les points faibles, on en recense principalement 3 : la surface d’un bien neuf est souvent plus chère que les logements anciens ; ils ne sont pas toujours bien placés ; et on compte entre 18 et 24 mois avant d’entrer en possession du bien.

 

Choisir un bien immobilier ancien

Les biens immobiliers anciens ont également leur lot d’avantages : d’un point de vue financier, si vous avez des rénovations à faire, le coût de votre chantier peut être déduit de vos revenus locatifs (maximum 10 700€ par an pendant 10 ans). De plus, des aides existent pour vous aider à financer vos travaux de rénovation. Les logements anciens sont aussi 20 à 30% moins chers que les logements neufs équivalents, du fait des travaux à réaliser.

L’emplacement est également un critère de choix : les biens anciens sont généralement bien situés, en centre-ville à des endroits stratégiques (proches des écoles, commerces, transports en commun…). Avec des travaux de rénovation, ils peuvent rapidement prendre de la valeur. Et contrairement aux biens neufs, vous pouvez disposer immédiatement de votre logement.

Les travaux à réaliser peuvent cependant être une source de problèmes : il faut souvent remettre le logement aux normes actuelles (isolation thermique, isolation phonique, sécurité, électricité, plomberie, gaz…), et cela peut entraîner des coûts importants. Les frais de notaires sont également plus conséquents, de l’ordre de 6 à 8%.

 

Avant d’investir dans un bien immobilier, neuf ou ancien, nous vous conseillons de bien vous renseigner sur les lois qui régulent le marché, et sur les dispositifs d’aides auxquels vous pouvez prétendre : c’est de cette façon que vous saurez quel investissement correspond le plus à votre situation.

 

 

Cet article vous a plu ?

 

Vous souhaitez découvrir nos salons Habitat & Immobilier VIVING ?

Rejoignez la communauté et soyez informé du prochain événement près de chez vous

 

J'ADHERE

     
Vous souhaitez exposer ?

Renseignez vous dès maintenant pour être présent à nos prochains salons

 

J'EXPOSE

     

Partenaires

>
>