Acheter un bien : les aides financières pour un prêt immobilier

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? C’est l’objectif de la plupart des français. Acquérir un logement est un gage de sécurité, mais les freins financiers sont courants. Pourtant, il existe de nombreuses aides financières qui peuvent vous permettre de concrétiser votre projet. Apprenez-en plus sur les différents prêts immobiliers existants.


Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? C’est l’objectif de la plupart des français.


Le prêt à taux zéro

Vous pouvez bénéficier du prêt à taux zéro si vous êtes primo-accédant et que les revenus de votre foyer fiscal n’excèdent pas un certain plafond de ressources. Celui-ci est fixé par arrêté et peut être variable. Il dépend de la composition du ménage et de la zone géographique. Vos revenus ne doivent pas non plus être inférieurs à un revenu plancher, égal au coût total de l’achat divisé par 9.

Votre achat immobilier doit devenir votre résidence principale, et ne pas être mis en location jusqu’à la fin du remboursement du prêt immobilier. Il doit être neuf et situé dans une zone géographique précise.

Le montant du prêt à taux zéro ne peut pas dépasser 40% du coût total.

 

Le prêt conventionné

Le prêt conventionné peut vous être accordé si le bien est destiné à devenir votre résidence principale, ou si vous souhaitez faire des travaux dans votre bien déjà acheté. Il ne pourra pas être mis en location durant les 6 premières années du prêt immobilier.

Le bien que vous envisagez d’acheter peut être un logement neuf, ancien, un local ou un terrain à bâtir. Ce prêt immobilier peut également financer des travaux d’agrandissement, d’adaptation, d’amélioration ou d’économies d’énergie.

Le montant du prêt conventionné peut couvrir jusqu’à 100% du coût total. Il est accessible sans conditions de ressources.

 

Le prêt d’accession sociale

Vous pouvez disposer du prêt d'accession sociale dans le cadre de l’achat d’une résidence principale ou de la réalisation de travaux dans votre bien (de 4000€ minimum). Les ressources du ménage ne peuvent pas dépasser un plafond de ressources fixé par arrêté, comme pour le prêt à taux zéro. Pour bénéficier de ce prêt immobilier, le bien doit être un logement neuf, ancien ou un terrain.

Le prêt d’accession sociale peut couvrir jusqu’à 100% du coût total, y compris sans apport.

 

Le prêt Action Logement

Si vous êtes salarié d’une entreprise privée non agricole employant au moins 10 salariés, vous pouvez bénéficier du prêt Action Logement. Vous devez également être en mobilité professionnelle, primo-accédant ou vous porter acquéreur du logement pour lequel vous êtes locataire. Vos revenus ne doivent pas dépasser le plafond de ressources du prêt locatif intermédiaire. Le bien doit être un logement neuf ou un terrain de construction.

Ce prêt immobilier peut couvrir jusqu’à 30% du coût total de l’opération. Il est accessible par le biais de votre employeur.

 

Le prêt du Plan d’Epargne Logement (PEL)

Vous pouvez obtenir ce prêt immobilier si vous avez ouvert un Plan d’épargne logement (PEL) auprès de votre banque. Cette épargne est bloquée pour une durée de 4 à 10 ans, à un taux d’1%. S’il est utilisé pour un achat immobilier, il ouvre droit à un prêt à un taux préférentiel. Ce bien doit devenir votre résidence principale ou financer des travaux dans votre logement. Le prêt immobilier du PEL est d’un montant maximum de 92 000€.

Partenaires

>
>